Emploi en Bretagne. Les voyants sont au vert

Depuis 2011, la Bretagne n’a pas enregistré d’indicateurs aussi bien orientés dans le domaine de l’emploi. Ce sont l’Insee et Pôle-Emploi qui le disent quasi-simultanément, en commentant les derniers chiffres de créations d’emploi et les prévisions d’embauche pour cette année 2018.

Du côté de l’Insee, c’est en se fondant sur ceux du dernier trimestre 2017 (dernier trimestre connu) que cet organisme indique que l’emploi a connu une forte croissance en Bretagne en 2017 ( +2,4%), classée seconde région française en 2017. En tête, figurent les Pays-de-la-Loire (+2,8 %) bien portés notamment par les carnets de commandes de l’agglomération de Saint-Nazaire (chantiers navals, Airbus…) entrainant dans leur sillage toutes les activités de sous-traitance.

+ 9.500 emplois en Ille-et-Vilaine

Ces deux régions de l’Ouest ont des taux de progression bien plus élevés que la moyenne nationale (+1,6%). C’est ainsi qu’en Bretagne (quatre départements) le taux de chômâge a baissé très sensiblement en un an, passant de 8,6 % à 7,4 % selon les chiffres communiqués ce jeudi par l’Insee. Au total indique l’institut de la statistique, cela représente la création de 17.4000 emplois en un an (intérim compris) mais plus de la moitié sont situés dans le département d’Ille-et-Vilaine où la progression est de 3,5 % en un an, soit + 9.500 emplois.

>>> Les Bretons sont les plus surdiplômés de France

Les autres départements sont distancés mais restent bien orientés avec + 3.200 emplois dans le Morbihan ( +2,1%), les Côtes-d’Armor, + 2.300 (+ 2%) et le Finistère + 2.400 (+1,3%). On rappelle au passage que l’Ille-et-Vilaine et le Finistère sont les départements les plus peuplés, ce qui explique ce décalage entre pourcentage et chiffres bruts. On notera également que un tiers de ces créations d’emploi sont dus à l’interim et que les services et la construction sont les secteurs les plus porteurs. La croissance est plus limitée dans l’industrie et le commerce.

Parallèlement, Pôle-Emploi vient de livrer ses prévisions de recrutement en Bretagne pour l’année 2018. Pas moins de 120.000 postes seront à pourvoir cette année dans la région bretonne où l’on compte actuellement 146.000 demandeurs d’emplois. Des prévisions en hausse de 16 % par rapport à 2017, qui a elle-même été une bonne année. Mais là encore, les perspectives ne sont pas les mêmes partout et c’est encore du côté de l’agglomération rennaise que les prévisions sont les plus optimistes.

Pierre Vincent
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider