robo

Elevage. Des robots dans le Space

Le salon des productions animales (Space) qui se tient traditionnellement en septembre à Rennes, a vu le jour il y a trente ans tout juste. Et depuis, l’agriculture a bien changé, elle qui pendant des siècles avait reposé sur les même fondements de la ferme familiale et de la force des bras. En un demi-siècle, la mécanisation a changé les méthodes et la robotisation est aujourd’hui clairement la voie d’avenir pour alléger les contraintes les plus pénibles du travail des éleveurs et redonner de l’attrait à une profession qui fait au moins deux fois 35 heures par semaine.

Du reste, le Space 2017 (12-15 septembre a Rennes) va faire une large place cette année à la robotisation au point que la présentation de ce salon s’est faite exceptionnellement dans une exploitation de Ploudihen-sur-Rance (Côtes-d’Armor) où le travail est singulièrement allégé par la robotisation. Au fil des ans, la panoplie s’est élargie avec les automates pour la traite ou l’alimentation, les racleuses automatiques, la pailleuse qui dépoussière la paille, le lavage automatique… Après les étables, ce sont maintenant les porcheries et les poulaillers qui sont gagnés par l’introduction de matériel robotisé qui ont incontestablement un impact sur les jeunes, sensibles aux technologies modernes, et donc sur les recrutements futurs.

Mais encore faut-il que les exploitations dégagent des marges pour rendre accessibles ces technologies nouvelles. Ce n’est pas vraiment le cas actuellement, comme ne manqueront pas de le rappeler certains débats de ce salon qui a aujourd’hui atteint une véritable dimension internationale, avec 45 pays représentés et près de 1.500 exposants pour accueillir plus de 100.000 visiteurs durant ces quatre jours.

Pierre Vincent
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider