philippe

Edouard Philippe. La mer monte à Matignon

Le nouveau gouvernement va-t-il entamer une politique de la mer plus ambitieuse que celle menée au cours des derniers quinquennats ? Si on se réfère à la formation d’Emmanuel Macron et Edouard Philippe, tous deux sortis de l’ENA où aucun enseignement n’est consacré à la Mer, on se dit qu’il y a peu de chance de voir un changement spectaculaire. Sauf que le nouveau Premier ministre, jusqu’ici maire du Havre, est un homme résolument tourné vers le grand large.

Petit-fils de docker, Edouard Philippe a de l’eau de mer dans les veines et il intervient régulièrement dans les grands débats maritimes pour pousser à la roue sur tous les dossiers qui généralement mettent en relief le manque d’ambition d’un pays qui possède pourtant le deuxième domaine maritime du monde. De la relance des grands ports français au développement des énergies maritimes en passant par la pêche ou le pavillon français, c’est un connaisseur de la mer qui vient d’entrer à Matignon.

Cela devrait rassurer la Fondation de la Mer qui pendant la campagne électorale a interpellé les candidats pour les inciter à être plus ambitieux. Mais les Bretons devraient aussi apprécier le profil marin de ce nouveau Premier ministre, eux qui régulièrement réclament un vrai ministère de la Mer, tel celui occupé jadis par Louis Le Pensec, le premier à inaugurer une telle fonction ministérielle, devenue ensuite un simple secrétariat de la Mer, occupé notamment par Jean-Yves Le Drian (et sa délicate réforme des dockers) et Charles Josselin. Depuis quinze ans, la Mer est noyé dans des ministères essentiellement dédiés aux Transports, il est vrai prépondérants quand on sait que près de 40 % des importations françaises transitent par des ports voisins européens.

Bretagne Bretons
1 Commentaire
  1. Monfort Pierre

    ce n’est pas la mer qui nous attend avec lui mais plutôt la merde : partisan du nucléaire , de Notre Dame des Landes , des forages miniers , de l’extraction de sable , du gaz de schiste ! quels désastres en perspective avec ce quinquennat ont va droit vers un levé de boucliers voir même pire

Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider