burg

Trop de malbouffe à Brest ?

Avec une petite longueur d’avance sur le Guide Michelin, voilà qu’est sorti le palmarès de la malbouffe dans les villes françaises. D’un côté les étoiles et de l’autre… Et de l’autre quoi ? Comment classer la malbouffe et d’abord comment la définir.

C’est My-Pharma Info, site spécialisé sur l’info-santé qui s’y est collé. D’abord pour faire un peu parler de lui, c’est le cas pour tous les palmarès, mais aussi pour attirer l’attention des consommateurs sur nos approximations culinaires et sur ce que nous ingurgitons sur le pouce, sans penser à ce pauvre organe intestinal qui va se colleter tout le boulot. Non seulement, c’est plein de gras et de sel  mais en plus, c’est à moitié mâché. Beurk !

Et où trouve-t-on ces menus-là ? Dans les établissements de restauration rapide. Les fast-food. Toutes ces enseignes où on mange vite, généralement pas cher et très souvent un peu n’importe quoi, sans se soucier de diététique. Et chez nous, les enseignes sont nombreuses. Mac Do, Quick, Burger King, KFC, Paul, La Brioche Dorée, Domino’s Pizza, Subway, Pizza Hut, Speed Burger et on en passe.

Brest dans le Top 5

Donc, les têtes pensantes de My-Pharma ont procédé à un calcul simple et forcément sommaire : compter le nombre de ces établissements par ville et divisant par la population urbaine. Ca donne un ratio par habitant où Brest se retrouve aux avant-postes, à la 4e place, avec 25 établissements pour 139.000 habitants. Ce qui fait beaucoup par rapport à la moyenne.

Mais on peut tenter deux explications. La première c’est que Brest est l’une des seules villes françaises à avoir perdu de la population au cours de ces dernières années en raison des coupes au sabre d’abordage dans les effectifs de la Marine nationale. 10.000 habitants en moins sur les vingt dernières années puisque Brest a atteint 150.000 habitants dans les années 90. Forcément, ça fait monter le ratio.

La deuxième, c’est que c’est à Brest qu’a été créée la société Brioche Dorée par Louis Le Duff, en 1974. Et on ne compte pas moins de cinq enseignes Brioche Dorée à Brest (sur le total de 25 fast-foods de la ville), ce qui là aussi fait monter le pourcentage. Mais après tout, la ville n’a pas trop à rougir car elle est tout de même en bonne compagnie dans le Top 5 ainsi constitué  : 1. Bordeaux (Juppé va trop chez Domino’s Pizza), 2. Metz, 3 Tours, 4. Brest, 5 Paris.

Tout cela bien sûr est secondaire car l’essentiel est ailleurs. Brest vient de battre le Paris FC et compte sept points d’avance sur le troisième, en Ligue 2 de foot. Ca sent bon la Ligue 1 et le sandwich frites-saucisse-ketchup-moutarde !

Bretagne Bretons
2 Commentaires
  1. Gouriou

    Moi qui ait connu la rue Jean Jau dans les années 70 , malgré le style rectiligne , elle était très belle , avec des commerces quasiment tout le long , et quand l’on voit ce que c’est devenu , ça ne donne pas envie , avec tous ces kebab qui sentent le graillou ,bref la malbouffe et toutes ces enseignes vides recouvertes de poussière .Bref ,ce n’est pas fait pour attirer le chaland .

  2. Kevin

    Les kebabs et autres fast-foods hors franchises sont comptés aussi ou pas ? Parce-que j’ai du mal à croire que ce soit que 25… Et si les fast-foods hors franchises ne sont pas comptez ça fausse complètement les données…

Laisser un commentaire

Annuler la réponse.

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider