Coquillages, crustacés, poissons nobles… Une nouvelle criée à Brest

Des coquillages et crustacés en grande quantité et des poissons nobles : la criée de Brest, avec ses 1.500 à 1.700 tonnes par an, est loin d’atteindre le tonnages des grandes criées bretonnes qui traitent des quantités parfois dix fois plus élevées. Mais elle a la particularité d’avoir les prix moyens au kilo les plus rémunérateurs de Bretagne (7 millions d’euros pour 1.500 tonnes débarquées en 2014), à quasi-égalité avec Audierne, au tonnage et au prix moyen à peu près équivalents grâce au bar de ligne.

Mais la criée actuelle était loin de répondre aux attentes des professionnels dont beaucoup ont pris l’habitude de faire de la vente directe. Pour les séduire ou faire revenir les récalcitrants, la Chambre de commerce de Brest et la société de la criée, avec une aide substantielle de la région Bretagne et d’autres partenaires, ont consacré 5 millions d’euros à la création d’une nouvelle criée sur le port de Brest, avec aménagement d’un quai de débarquement. Sur une superficie deux fois plus importante que la précédente, elle est prévue pour traiter un tonnage de 2.500 tonnes avec la particularité de proposer de grands viviers pour coquillages et crustacés. 20 tonnes au total pourront ainsi être parfaitement conservées en conditions de mer.

Les principaux apports sont bien sûr la coquille saint-jacques de la rade et son fameux corail, les praires et pétoncles ainsi que les crustacés, alors que dans les poissons nobles, la lotte, la raie et le turbot arrivent au dessus du panier. Outre les acheteurs directs à la criée, la vente par internet s’est également beaucoup développée et notamment pour une espèce emblématique : le homard breton. Les demandes viennent de toute la France pour cet aristocrate des mers dont la population semble en voie de recrudescence le long des côtes bretonnes.

Bretagne Bretons
1 Commentaire
  1. Bonjour,

    « Pêche bretonne. La mer à partager ».
    Merci de respecter également les auteurs/éditeurs des photographies que vous utilisez :

    Publication originale :
    http://www.opalesurfcasting.net/faune_et_flore/le_homard_europeen_-_homarus_gammarus_article3105.html

    Source originale :
    http://www.opalesurfcasting.net/IMG/jpg/homard.jpg

    Conditions d’utilisation : http://www.opalesurfcasting.net/fonctionnement_de_ce_site/charte_d_usage_d_opalesurfcasting.net_article1165.html

    Demander l’accord à l’auteur : http://www.opalesurfcasting.net/matt_du_fort_auteur682.html

    Merci de respecter le homard de la côte d’Opale.

Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider