hop

Compagnie Hop! Coup de massue à Morlaix

L’information n’est pas encore officielle mais elle semble confirmer les craintes déjà émises par les syndicats : le site morlaisien de la compagnie aérienne Hop! pourrait fermer avant 2023, avec la disparition des 280 emplois qui y sont encore attachés. Cette filiale d’Air France ferait ainsi les frais du plan de restructuration que la compagnie nationale compte déployer après l’énorme trou d’air provoqué par le coronavirus.

Au total, Air France envisage de supprimer 7500 emplois, à l’instar de toutes les compagnies mondiales très fortement impactées par l’épidémie et qui ont dû faire appel à leurs pouvoirs publics pour ne pas partir en vrille.

Mardi à Morlaix, cette annonce a provoqué une vive émotion car Hop! est la compagnie qui a succédé à la Brit’Air, entreprise emblématique de la cité du viaduc. Dans une ville moyenne à la santé économique précaire, la suppression de 280 emplois de haut niveau porterait un rude coup, sans compter les emplois induits ou encore les formations en maintenance assurées à Morlaix puisque c’est une spécialité locale. L’activité maintenance serait transférée à Clermont-Ferrand croit savoir Le Télégramme et les services attachés (bureau d’études, administration…) partiraient vers Paris et Nantes.

Avant même l’officialisation, Jean-Paul Vermot, nouveau maire de Morlaix élu dimanche, a annoncé qu’une délégation demandait à être reçue à Matignon, composée notamment du président de région, Loïc Chesnais-Girard, de la présidente du conseil départemental du Finistère, Nathalie Sarrabezolles, ou encore de l’ex-maire de Morlaix (toujours en fonction) Agnès Lebrun.

« On ne laissera pas faire », a lancé le nouveau maire de Morlaix, en référence notamment aux milliards accordés par l’État à Air-France pour passer le cap et à la fonderie de Caudan (56) dont la fermeture programmée par Renault a finalement été repoussée.

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider