christian-roulleau-1

Christian Roulleau, le Breton qui pèse deux milliards

On connait Vincent Bolloré, financier et entrepreneur, Louis Le Duff et l’impressionnante réussite de sa Brioche Dorée, les frères Guillemot sur le podium mondial des jeux vidéos… Mais dans la galerie des patrons bretons à la réussite spectaculaire, on connait moins Christian Roulleau, Briochin d’origine, à la tête de la société Samsic qu’il a créée il y a trente ans. Bien qu’il apparaisse sur le maillot des joueurs du Stade rennais, ce sigle est encore méconnu et peu de Bretons savent que cette entreprises multi-services pèse aujourd’hui 2 milliards d’euros, 25.000 clients et 80.000 employés en Europe. Qui dit mieux ?

De trois à 80.000 salariés

Au départ, Christian Roulleau était surtout parti pour faire du ménage. Né à Plérin près de Saint-Brieuc, il attaque un premier job chez Alstom à Paris avant de partir au service militaire. A son retour, c’est une rencontre fortuite qui va le conduire dans une entreprise nantaise spécialisée dans le ménage et l’entretien pour les entreprises. Le métier entre. Et les idées fleurissent. En 1986, avec deux autres associés, il crée cette Société d’application pour la maintenance des surfaces industrielles et commerciales. Autrement dit Samsic.

L’intitulé n’a pas changé depuis mais l’entreprise est aujourd’hui très loin de la maintenance des surfaces. Après avoir fait ses gammes et forgé son expérience dans la gestion du ménage et l’entretien, le Monsieur Propre de l’économie bretonne va créer une véritable galaxie multi-services. En partant d’un postulat très simple : en ces temps de concurrence exacerbée, les entreprises veulent se concentrer sur leur cœur de métier et ne pas perdre leur énergie et leurs compétences dans toutes les activités annexes qui relèvent bien plus de la logistique de l’entreprise que de la stratégie économique.

230 sociétés créées

Christian Roulleau déroule le tapis de ses compétences multiples et propose aux entreprises de réaliser à leur place ce qu’elles ne veulent plus faire. L ‘accueil ? Je prends. La sécurité ? Je prends. L’environnement ? Je prends. Les ressources humaines ? Je prends. Il prend tout ce qui n’est pas cœur de métier et crée un éventail de compétences qu’il exerce à l’Elysée pour l’entretien, à la Tour Eiffel pour la surveillance, dans des centrales nucléaires, des aéroports, des palaces, des ports, dans la Marine à Brest, dans des musées, dans l’électricité, les déchets…

Samsic s’est introduit un peu partout et la progression s’est faite à l’échelle de l’Europe avec des marchés très flatteurs mais aussi des acquisitions d’entreprises comme celle récente de Pulire group en Pologne, forte de 1.500 employés. Aujourd’hui, la société célèbre ses trente ans avec Christian Roulleau à sa tête et un siège toujours bien ancré en Bretagne, à Cesson-Sévigné près de Rennes. De là est dirigé un groupe qui, en trente ans, a créé 230 sociétés en Europe, réalisé 80 acquisitions et dépassé le chiffre impressionnant de 2 milliards de chiffre d’affaires global.

René Perez
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider