Intro

La présence des lobbies dans « les lieux de pouvoir tels qu’à Bruxelles », ainsi que l’a dénoncé l’ancien ministre de l’Écologie Nicolas Hulot lors de sa démission, est telle que les secteurs de l’énergie, de la chimie et de la pharmacie seraient parmi les plus exposés à la toute-puissance de grands groupes industriels.  Si bien qu’un système d’économie verte qui serait régi par le chanvre serait préjudiciable aux affaires trop lucratives de ces derniers… A l’instar de l’agrobusiness dominé par Monsanto, il apparaît légitime d’imaginer quelques autres Goliath en guerre contre la plante qui pourrait sauver la planète.

Agriculture, alimentation humaine et animale, cosmétiques, écoconstruction, isolation phonique et thermique, mais aussi fabrication de biocarburants, cordages, de litières, papeterie, la liste de perspectives est longue… Malgré toutes ses qualités agronomiques, environnementales et techniques, le chanvre perce difficilement.

Manon Motir
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider