Abbaye de Bon-Repos

Abbaye de Bon-Repos

Centre-Bretagne. 15 kms de canal rendus à la navigation

La préfecture des Côtes-d’Armor vient de donner son feu vert pour la remise en navigation d’une partie du canal de Nantes à Brest. C’est le début d’un chantier qui prévoit une rénovation du cours d’eau sur une section de 15 kms, qui va de l’écluse des Forges, au niveau de l’abbaye de Bon-Repos, à l’écluse de Coat Natous, sur la commune de Mellionnec. Depuis 1957, faute d’entretien, on n avait plus vu de bateaux sur le secteur.

Première étape de cette réouverture, une portion de 2 kilomètres entre le lac de Guerlédan et la fameuse abbaye de Bon Repos, propriété du département depuis 2014. Pour la mise en navigation de la totalité des 15 kilomètres, il faudra encore patienter jusqu’en 2020. Car si pour l’instant, une seule écluse a été réhabilitée pour permettre cette première portion navigable ( ouverte à des embarcations n’excédant pas 25m de long, 4,5 m de large et un mètre de tirant d’eau ) les premiers grands travaux ne seront engagés qu’en 2018. Au total, neuf autres passes actuellement hors d’usage seront remises en état.

600.000 euros budgetés

600.000 euros ( le double des crédits accordés jusqu’alors ) ont déjà été votés par le département,pour mener les opérations nécessaires. Jean Yves de Chaisemartin, vice président du conseil départemental chargé des infrastructures, met en avant cette volonté de faire du canal « un incontournable » des Côtes d’Armor.

Les prochains travaux, outre la maçonnerie et les portes des écluses, porteront sur l ‘aménagement des halages et l’installation d’équipements d’accueil pour les randonneurs. « Il y a là un réel potentiel de développement pour les territoires du centre-Bretagne » rappelle J-Y de Chaisemartin. Il veut se souvenir qu’en 2015, la mise à sec du Lac de Guerlédan avait été un vrai succès touristique pour le secteur et fait valoir « que si l’opération ne se renouvellera sans doute pas avant une trentaine d’années, cette remise en navigation du canal sur ce secteur apportera un réel bénéfice au département ».

Patrick le Nen
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider