bus

Bus électriques. A Ergué, Bolloré voit plus grand

Une capacité d’une centaine de passagers et une autonomie de près de 200 kilomètres… La nouvelle génération des bus électriques de Bolloré est plus grande et encore plus performante que celle des premiers Bluebus, lancés en 2011. Des véhicules propres, 100 % électriques mais qui, avec leurs six mètres, avaient d’abord été formatés pour des courtes liaisons, à titre de lancement de la gamme. Dans la capitale et plusieurs villes françaises ont émergé ces petits bus, silencieux et d’une conduite très confortable, non polluants et passe-partout.

Cette fois, on passe aux Bluebus de 12 mètres, au format des transports en commun des grandes agglomérations. Et là encore, c’est à Ergué-Gabéric, près de Quimper, que la production a démarré dans une nouvelle chaine de montage qui a été inaugurée jeudi. Mais elle est déjà opérationnelle depuis plusieurs mois pour répondre aux premières commandes de ce véhicule totalement dans l’air du temps puisque les grandes capitales, les unes après les autres, ont lancé le compte à rebours pour la fin des véhicules diesel et essence. Dans les transports en commun d’abord et dans les voitures à des échéances un peu plus lointaines, avec de nouvelles perspectives d’emplois dans l’usine d’Ergué. 600 personnes travaillent déjà sur ce site où on fabrique des batteries d’un côté et des véhicules de l’autre.

Déjà testé avec succès à Rennes qui a commandé 7 exemplaires, les nouveaux Bluebus vont avoir Paris pour vitrine puisque la RATP, en deux commandes successives, s’est portée acquéreur d’une cinquantaine de véhicules. Avec l’onction de la maire de Paris, Anne Hidalgo, dont on sait à quel point elle fait la chasse aux particules fines. Du côté des Bluebus on croise bien sûr les doigts pour que la capitale porte autant chance à ces bus qu’à la Bluecar, en version voiture Autolib, lancée à Paris avant de conquérir une centaine de métropoles mondiales. Singapour sera la prochaine étape.

Pierre Vincent
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider