brit

Brittany Ferries. Brexit is good for you !

Les Anglais ne veulent pas que le sud de leur pays ressemble à la France un jour de grève des routiers ! Que ce soit le binz sur les routes et le blocage un peu partout. A cause de quoi ? Du Brexit, bien sûr. Alors ils prennent les devants et à la surprise générale, la Britanny Ferries vient de se voir attribuer un très gros chèque de la part des Anglais, alors qu’on pensait au contraire que le départ britannique risquait d’avoir des conséquences néfastes pour la compagnie maritime bretonne.

Les Anglais sont inquiets et il y a effectivement de quoi. Ils sont encore en plein brouillard sur la fin des discussions avec les Européens. Soit il y a un accord solide, sous la forme d’un donnant-donnant et il n’y aura pas de gros bouleversement dans le mode d’organisation actuel. Soit ça passe mal et les Britanniques claquent la porte, ce qui risque d’avoir de lourdes conséquences pour la commerce entre les deux côtés de la Manche.

Un chèque de 50 millions d’euros

Alors, au cas où, il envisagent le pire. La reprise de formalités douanières tatillonnes qui retarderaient le trafic des poids lourds et engorgeraient ainsi le trafic routier dans le sud de l’Angleterre. Ils ont donc prévu un renforcement des liaisons avec le continent pour que la hausse de l’offre sur le trafic maritime transmanche absorbe au mieux l’engorgement prévisible sur les quais.

Ils se sont donc tournés vers trois compagnies dont la Brittany Ferries qui touche le plus gros chèque de ce deal préventif. Un peu plus de 50 millions d’euros octroyés à la compagnie bretonne qui, en contrepartie, devra assurer 19 liaisons aller-retour supplémentaires, chaque semaine, au départ des ports de Plymouth, Poole et Portsmouth à destination de Roscoff, Cherbourg et Le Havre. Britanny Ferries augmente ainsi de près de 50 % son trafic de fret transmanche.

L’affaire a été bien menée par les dirigeants bretons puisque les Britanniques s’engagent à assurer la quasi-totalité du contrat même le Brexit se passe bien et que certaines de ces liaisons coulent, dans le cadre d’un accord cool…

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider