Pourquoi les Bretons sont-ils les plus heureux au travail ?

L’institut BVA vient de publier un sondage sur les régions françaises où il fait bon vivre. Sans très grande surprise, il indique que c’est la Bretagne qui emporte la palme, confirmant d’autres enquêtes récentes où les villes bretonnes, de Brest à Nantes, font un surprenant tir groupé dans le Top 15 des cités les plus agréables à vivre.

Mais ce sondage ouvre une autre fenêtre sur la relation au travail en faisant ressortir les régions où on est le plus heureux dans son emploi, en conjuguant les conditions de travail, la localisation et bien sûr le salaire. Et là encore il n’y a pas photo : c’est la Bretagne, qui arrive en tête, devançant les Pays-de-la-Loire alors qu’à Paris et dans le sud de la France, aller au travail semble nettement plus besogneux, selon ce sondage.

Cette autre particularité des Bretons relève de plusieurs facteurs convergents. Le premier, c’est justement leur très fort attachement à leur région. Quand on est bien dans ses pompes, elles sont nettement moins lourdes pour aller au turbin. On relève ainsi que 92 % des Bretons, selon ce sondage, sont heureux de la localisation de leur job. Record de France. Et critère déterminant pour la relation au travail.

Le second élément est plus surprenant : les Bretons sont très majoritairement satisfaits de leur salaire (81%) alors que d’autres statistiques indiquent que les rémunérations en Bretagne sont plus faibles qu’au niveau national. Il est vrai que le coût de la vie est moins élevé avec des différences sensibles notamment dans l’immobilier (Brest, sur le podium des villes les moins chères de France) qui grève moins les salaires qu’ailleurs. Mais un autre élément est à prendre en compte : la Bretagne est la région française où les écarts de salaires sont les plus faibles. C’est un facteur psychologiquement déterminant qui évite bien des frustrations, surtout quand on travaille dans des secteurs comme l’agroalimentaire où les conditions de travail sont parfois très éprouvantes.

Et puis, il y a bien sûr le cadre de vie. La Bretagne est encore une région essentiellement rurale et aller au travail avec vue sur la mer ou sur les Monts-d’Arrée, c’est tout de même plus stimulant que de longer des barres d’immeubles ou des hangars commerciaux. Du reste, ici les routes sont toutes gratuites et les Bretons ne s’entassent pas trop le matin dans les transports publics. On est ici dans la région où les travailleurs empruntent le plus leur voiture pour aller au travail. Pas très écologique mais souvent le seul moyen disponible dans une région qui a aussi l’habitat le plus dispersé du pays. Ca en fait des particularités par rapport à la France d’en-face…

Enfin, s’ils jugent leur salaire suffisant, c’est peut-être aussi parce que les Bretons ne mettent généralement pas un petit pactole pour partir en vacances loin d’ici. Beaucoup d’entre eux font le choix de rester dans la région pour leur congés d’été. Car, comme les disent les sondages et les enquêtes d’opinion, on est si bien en Bretagne…

René Perez
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider