Bretagne. Au bas de l’échelle pour les très hauts revenus

A partir de quel revenu mensuel est-on riche ? 4.000 € nets avait avancé François Hollande, ce qui le plaçait d’office dans cette catégorie avec ses indemnités d’élu. Son estimation avait été beaucoup commentée, comme vient de l’être celle dévoilée par l’Observatoire des inégalités, qui fixe la barre bien plus bas. Selon cet organisme, on devient riche quand on dépasse deux feux fois le revenu médian (moyenne des revenus) des Français, soit 3.075 € pour une personne seule, 5.963 pour un couple et 7.852 pour une famille avec deux enfants. De quoi faire rigoler les vrais riches car avec 3.000€/mois, pas sûr qu’on puisse aller faire péter le champagne au Moulin-Rouge. Cela représente environ 5 millions de personnes en France. Donc 5 millions de riches selon cet organisme.

Cette étude, qui a suscité de très nombreux commentaires, parfois goguenards, survient au moment même où l’Insee vient de publier une étude sur les très hauts revenus en France qui met la barre à un tout autre niveau. Selon cet organisme de la statistique, on dispose d’un très haut revenu mensuel à partir de 9.060 € pour une personne seule et 19.020 € pour un couple avec deux enfants. On n’est plus sur la même planète que celle de l’Observatoire des inégalités.

Et justement, où en est la Bretagne dans le classement des très hauts revenus ? La réponse est simple. Elle est en bas, tout en bas de l’échelle. Dernière région de France dans cette catégorie puisque si elle totalise 5,1 % des ménages fiscaux français, elle ne représente que 2,7 % des très hauts revenus. Soit 17.100 personnes sur les 692.000 Français entrant dans cette catégorie qui équivaut à 1 % des foyers français.

C’est bien sûr l’Ile de France qui domine très largement ce classement (20 % de la population fiscale, 43 % des très hauts revenus) et en queue de peloton, juste devant la Bretagne, se trouvent la Normandie, Les Pays-de-la-Loire et le Centre-Val-de-Loire. Le classement par département fait apparaître l’Ille-et-Vilaine en 38e position, le Morbihan 53e, le Finistère 64e et les Côtes-d’Armor 76e.

Et bien sûr, par la vertu de ce classement, la Bretagne se retrouve mécaniquement en tête d’un palmarès flatteur : c’est la région de France où on enregistre la plus faible disparité des revenus. Donc la région la plus égalitaire.

René Perez
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider