repair-caf

Bretagne. Au « repair-café » on répare pour ne pas jeter

En France, 50 % des objets électriques en panne partent à la déchèterie. Parce qu’on croit qu’ils sont « foutus » comme on dit, parce qu’on ne sait pas où les faire réparer… Donc on ne répare pas, on jette, ce qui ne fait qu’augmenter la montagne de nos déchets en tout genre.

Pour contrer cette tendance au gaspillage, des repair-cafés sont nés aux Pays-Bas en 2009 avant d’essaimer dans plusieurs pays. En Bretagne, on en compte environ une quarantaine dont près de la moitié en Ille-et-Vilaine par où a démarré l’implantation. Elle s’étend maintenant vers l’ouest de la Bretagne.

Un repair-café c’est quoi ? Non point un repaire de vieux loups de mers mais on café où on répare. Ici aussi c’est le mot anglais repair (réparer) qui donne la vocation du lieu avec un principe simple : on répare gratuitement des objets de toutes sortes. Ce sont des bénévoles, le plus souvent retraités, qui mettent leurs compétences et leur maitrise de leur ancien mêtier pour se mettre à la disposition de personnes en panne de solution pour leurs objets en rideau.

Le plus souvent c’est de l’électroménager (cafetière, fers à repasser, petit électro-ménager…) mais on voit aussi arriver des jouets ou des petits meubles et même des vêtements qui ont besoin d’une petite couturère. Là ce sont plutôt les jeunes qui ne savent pas coudre alors que pour l’électroménager, ce sont plus souvent des personnes âgées ne sachant pas où faire réparer leur petit matériel. S’il s’agit d’une grosse réparation, on oriente vers un artisan car ces repair-cafés n’ont pas vocation à concurrencer les professionnels.

D’un côté il y a le sentiment d’être utile, de l’autre le plaisir de voir son objet réparé et des deux côtés, la satisfaction de ne pas jeter ce qui peut encore fonctionner. Avec, en prime, la création d’un peu plus de lien social entre des générations et des milieux différents. Autant de raisons de se réjouir, comme viennent le faire à Rennes des représentants de ces « repair-cafés » lors d’une première rencontre « La Bretagne Répare ».

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider