casque

Bretagne. Paritaire mais presque

La Bretagne est la région française la plus paritaire. C’est le constat que fait l’Insee en livrant une étude sur les inégalités hommes-femmes dans le monde professionnel. Certes, il reste encore du chemin à faire mais les statistiques attribuent à la Bretagne la palme régionale, hors Paris qui présente un profil atypique. On y trouve plus de femmes en activité que hommes alors que dans toute la province, c’est l’inverse qui prévaut largement.

En Bretagne 62,5 % des femmes de 15 à 64 ans ont un emploi contre 60,2 % au plan national (hors Paris). Pour les hommes, c’est 67,4 %, ce qui fait un écart breton de 4,9 % alors qu’il se situe à 6,9 % en national. Selon l’Insee, c’est également en Bretagne que se situe le plus faible différentiel dans le taux de chômage entre hommes et femmes (-1%) alors qu’il était encore de 6 points en 1990. L’évolution se fait dans le bon sens mais les inégalités de salaires sont encore sensibles : -18,7 %. C’est beaucoup, mais là aussi le fossé se comble peu à peu puisque cet écart était encore de 24,4 % en 2000.

Par tranche d’âge, on peut mesurer cette évolution. Chez les plus de 54 ans, l’écart actuellement, selon l’Insee, est de 28 %. Mais il n’est plus que de 7 % chez les moins de 25 ans, preuve d’une évolution sensible vers une vraie parité.

Enfin, selon vous, quel est le secteur d‘activité où l’écart de salaire est le plus faible ? C’est le BTP ! Etonnant ? Pas vraiment. Les femmes y occupent généralement des postes d’encadrement, mieux rémunérés que ceux que d’ouvriers du bâtiment et des travaux publics.

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider