ee

Bretagne. Coup de moût pour le cidre

Rennes vient d’accueillir le cinquième concours annuel des meilleurs produits cidricoles de Bretagne, une compétition où le palmarès concerne pas moins de 17 catégories. Il est vrai qu’il y a plusieurs types de cidres et que la profession est elle même compartimentée : cidre fermier, artisanal, industriel…

Mais malgré tous les efforts déployés ces dernières années pour aller du moût de pomme vers un produit toujours plus raffiné, le déclic se fait attendre et la consommation baisse. Elle est actuellement d’environ 3,3 millions de bouteilles produites en Bretagne (près de 50 % de la production nationale), région qui constitue avec la Normandie et les Pays-de-la-Loire le territoire le plus consommateur de cette boisson à l’histoire très ancienne.

En quatre ans, selon les chiffres de la profession, la Bretagne a perdu environ un tiers de son volume de production mais cette baisse affecte essentiellement la production industrielle. Les cidriers artisanaux (ceux qui achètent aussi à leur voisins) , ont un horizon plus dégagé. Mais ceux qui s’en sortent le mieux sont les cidriers fermiers, ce qui mettent en bouteille leur propre production. Une tendance qui s’accentue d’année en année et qui se manifeste aussi dans les bières où la production artisanale bretonne a fait une nette percée sur le marché.

Bretagne Bretons
2 Commentaires
  1. Théo

    Bonjour,

    Dommage que votre article se trouve dans la rubrique maritime, il aurait été plus intéressant de le placer dans la rubrique agricole.

    Cordialement

    • Julien Perez

      On corrige ça !
      Merci

Laisser un commentaire

Annuler la réponse.

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider