peche

Bretagne 5. De Quessoy, on envoie la dernière météo marine !

Quessoy, petite commune du pays Gallo, en Côtes d’Armor, 3.800 habitants, surtout connue grâce à Bernard Hinault. Il y vivait lorsqu’il était au sommet de sa carrière. Et c »est là, lors d’un mémorable cyclo-cross, qu’il y a célébré sa retraite. Quessoy, commune rurale, distante d’une bonne vingtaine de kilomètres à vol d’oiseau de la mer, est pourtant devenue la capitale française de la météo marine pour la radio, via la radio Bretagne 5 !

Au revoir France Inter, bonjour Bretagne 5

Depuis le début de l’année, c’est à partir de ses studios de la zone de l’Espérance à Quessoy, que Bretagne 5 diffuse les prévisions météo pour les gens de mer. Un bulletin qui est désormais le seul et unique en son genre, puisque France Inter y a renoncé. Et cette météo est devenu le produit phare de la radio associative, dont la particularité est d’émettre en onde moyenne (1593 kHz).

«  C’est un mode d’émission qui permet une très large diffusion », explique Stéphane Hamon, la voix de la météo et l’un des associés de la jeune radio, dont l’émetteur se trouve sur les hauteurs du Menée. Ces ondes moyennes permettent de balayer un large secteur nord-breton, une zone qui représente plus d’un million d’habitants. « Dans de bonnes conditions, on arrive même à nous capter jusqu’en Mer d’Irlande et même en bordure de la Galice » explique encore Stéphane Hamon. C’est dire si le service est apprécié des professionnels de la mer, mais aussi des plaisanciers qui ne disposent pas toujours à bord des équipements techniques pour suivre l’évolution de la météo. Trois bulletins sont diffusés quotidiennement à 7h40, 13h30 et 20h05 et peuvent être captés depuis un simple poste transistor.

Si la météo marine constitue une singularité à Bretagne 5, il n’en demeure pas moins que la radio de Quessoy est aussi et surtout, une radio généraliste. Elle rend écho de l’actualité et propose plus de six heures quotidiennes d’informations locales et régionales. Une chronique en langue bretonne occupe une bonne place dans la grille des programmes. Bretagne 5 prépare aussi l’avenir et espère bien se faire entendre lorsque sonnera enfin en France, l’heure de la Radio Terrestre Numérique ( RNT).

 

Patrick le Nen
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider