capture-decran-2016-11-19-a-16-01-00

Brest sur le podium des villes les plus agréables à vivre !

La rédaction du magazine L’Express est-elle noyautée par des Brestois ? On va finir par se poser la question tant cet hebdomadaire semble sensible aux atouts de Brest. Pas au point d’en faire la ville la plus agréable de France, titre attribué à Angers (ha, la douceur angevine…) mais en lui attribuant la troisième place sur le podium, l’Express donne un résultant tranchant singulièrement avec l’image qu’a longtemps véhiculé la ville. Déjà l’an dernier, l’hebdomadaire lui avait déjà accordé la 5e place mais cette fois, c’est carrément le podium national des cinquante villes où il fait bon vivre.

Il est vrai que dans les principaux critères retenus par l’hebdomadaire, Brest a des atouts à faire valoir. Dans le logement, c’est l’une des villes moins chères de France et ce critère-là est souvent déterminant chez les jeunes couples qui ont de plus en plus de mal à se loger dans les grandes métropoles et moins encore à Paris, devenue inabordable. En cadre de vie, la ville est également gâtée puisqu’elle a le privilège d’avoir la mer et la campagne en guise de banlieue, accessibles l’une comme l’autre en peu de temps puisque Brest est l’une des villes de France où on roule le mieux, héritage de la reconstruction d’après-guerre.

Dans les domaines scolaire Brest obtient des résultats très flatteurs, en première ligne des villes françaises et la connexion entre université et économie est bien articulée, selon l’hebdomadaire. Quant aux structures hospitalières, elles sont aussi saluées avec la présence du CHU et de plusieurs cliniques.

En mettant tout cela sur le tapis, L’Express attribue donc la première place à Angers, devant Poitiers et Brest. Suivent Limoges, Rennes, Clermont-Ferrand, Dijon, Montpellier, Caen et Strasbourg pour constituer un Top 10 où figurent majoritairement des villes moyennes. Celles qui semblent aujourd’hui porteuses de cette taille humaine de plus en plus recherchée. Vannes est classée 17e, Nantes 20e et Lorient 25e.

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider