bois

Brest. Le groupe Le Saint est aux anges

A l’entrée de Brest, en bordure de la voie express, ce nouveau bâtiment ne passe pas inaperçu. Avec son design aux formes élancées, il symbolise la réussite du groupe Le Saint qui depuis plus d’un demi-siècle a lentement mûri avant de devenir l’un des leaders français des distributeurs de fruits et légumes. Et de se diversifier avec une telle réussite qu’il est aussi aujourd’hui le principal grossiste breton en produits de la mer mais aussi un acteur majeur dans les plantes et fleurs et un opérateur ambitieux dans le marché de la viande où il a décidé de s’investir résolument.

Derrière un éventail aussi large s’affiche des chiffres impressionnants. Le groupe Le Saint, ce sont aujourd’hui une vingtaine de sociétés sur toute la façade ouest de la France, 1.500 salariés au total et un chiffre d’affaires qui voit se profiler le seuil des 400 millions d’euros !

Effectif en hausse

Et tout cela, à partir d’une entreprise née en 1958 à la pointe bretonne, dans ce gros village de Bourg-Blanc qui eut longtemps pour maire Gilles Falc’hun, Pdg de la Sill et élu Entrepreneur français de l’année 2016. Sur l’entreprise, ici, on en connaît un rayon ! Et c’est dans le sillage de leur père que les frères Gérard et Denis Le Saint ont assuré ici le développement de leur entreprise, avec un taux de croissance spectaculaire ces dernières années, nourri notamment par des acquisitions externes (et ce n’est pas fini !) qui ont dopé le chiffre d’affaires du groupe, finissant par se sentir un peu à l’étroit dans ses locaux de Bourg-Blanc et un peu trop à l’écart des grandes voies de circulation.

D’où ce saut de puce à Guipavas, commune périphérique de Brest, où le groupe vient de construite cet imposant bâtiment de 11.000 m² pour un investissement de 19 millions d’euros. Ce sera le siège des services généraux du réseau mais aussi de plusiers sociétés du groupe, dont la société mère. Avec à la clef la création d’une cinquantaine d’emplois nouveaux pour un effectif d’environ 220 personnes sur le site. Dans ce secteur de l’agglomération de Brest, non loin d’Ikea et déjà très fréquenté, cette implantation fait toutefois craindre quelques embarras de circulation aux habitués de cette zone. Des aménagements seront peut-être nécessaires.

En attendant Gérard et Denis Le Saint peuvent légitimement savourer cette étape importante dans la vie du groupe qui a pris une part d’autant plus importante dans la vie brestoise que les deux frères sont aussi les principaux dirigeants des deux clubs phares de la ville, le Stade Brestois et le Brest-Bretagne Handball. Un autre témoignage de leur grand attachement à la pointe bretonne.

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider