feux

Brest 2016. Tu cherches la gabare ?

Pendant que le Brexit anglais et les footeux islandais occupent l’espace médiatique, en coulisses on bosse fort pour préparer l’un des événements nationaux de juillet : Brest 2016, du mercredi 13 au mardi 19 juillet. Le grand rassemblement de centaines et de centaines de navires, venus parfois de mers très lointaines, pour faire la fête. Il sont tellement nombreux qu’il faut parfois jouer des coudes quand on cherche la gabare et que faire la différence entre brick, cotre et flûte, c’est souvent galère. En attendant, suivez le guide.

– Si vous aimez les bateaux vous allez être servis. Il y en aura effectivement un gros paquet, si une mauvaise tempête ne vient pas retenir des embarcations outre-Manche comme ce fut déjà la cas à deux reprises. Des bateaux de toutes tailles et de tous gréements, des bateaux qui sont parfois à voile et à moteur et d’autres, des tout petits, qui marchent à la vapeur en faisant pop-pop-pop, comme un Bigouden quand on se trompe de verre

– Si vous aimez les très gros, vous allez être gâtés avec des cathédrales des mers comme le Sedov, le Kruzenhstern, l’Oosterscheld ou encore l’Hendrika Bartelds. A coté d’eux, la Recouvrance et même l’Hermione vont faire riquiqui.

– Si vous aimez les navires modernes, vous en aurez aussi à découvrir avec entre autres La Thalassa, navire océanographique qui avait déjà connu un très gros succès sur les quais de Bres

– Si vous aimez la fête aux villages, vous aurez le choix sur les quais ou plusieurs villages vous feront découvrir la Polynésie, la Mélanésie, la Russie, le Portugal, les Pays-Bas et l’Angleterre. Ambiance anti-Brexit garantie car les marins anglais qui seront là ne doivent pas être nombreux à avoir voté pour le sortie.

Si vous aimez voir la tête d’un marin émergeant enfarinée d’une courte nuit, vous serez là dès 9 h pour assister au réveil et aux préparatifs d’appareillage des bateaux qui sortiront tous les jours entre 10h30 et 11h30.

– Si vous aimez voir des manœuvres de très près, c’est à partir de 14 h qu’il faudra vous pointer sur les quais et la digue. Les bateaux évolueront avec commentaires en direct. Mais on ne s’approche pas trop du bord.

– Si vous aimez la musique, n’oubliez pas que Brest 2016 c’est aussi un véritable festival avec, sur les différentes scènes jusqu’à minuit, des chants de marins, des musiques et voix de Bretagne, des saveurs du monde entier et la scène française avec quelques invités typés comme Yvan Le Bolloch, le régional de l’épate, ou le groupe Mickey 3D qui pour l’instant est concentré sur le foot.

Si vous aimez la terre et la mer, vous ne louperez pas le rendez-vous fixé par près d’un millier d’agriculteurs et de marins qui se sont donné la main pour monter un village qui s’appelle justement Terre et Mers de Bretagne. Vous ne pouvez pas vous tromper. Ce village, à lui seul, avait accueilli 400 .000 visiteurs en 2012. Mais il y aura aussi du monde pour l’espace Région Bretagne ou on pourra voir des vidéos 3D sans Mickey,  présentant l’ensemble du volumineux  programme de travaux d’extension du port de Brest. D’autres espaces vous attendent comme celui de la Marine ou encore l’espace Méditerranéen, avé l’assent de Sète où Brassens a vu son premier bateau qui va sur l’eau

– Si vous aimez être vraiment peinard, vous pouvez caser vos petits a l’un des trois espaces réservés aux Moussaillons, dont celui prévu sur le parc à chaînes. C’est dire si on ne lésine pas sur les moyens pour maîtriser les plus agités !

Si vous aimez la nuit, alors vous ne pouvez pas manquer l’une des parades nocturnes proposées le mercredi, le vendredi, le samedi et le dimanche. C’est l’une des attractions majeures de cette fête.

Si vous aimez quand ça pète, vous essaierez d’être aux premières loges pour voir l’un des deux feux d’artifice, le 14 juillet bien sûr et le lundi 18 juillet, veille du départ. On croise les doigts pour que le temps soit un peu moins dégueu que pendant Roland-Garros.

Si vous aimez le spectacle unique de la grande régate, vous serez sur les côtes le mardi 19 pour voir passer la grande régate reliant Brest à Douarnenez, port sudiste qui prendra le relais jusqu’à la fin de la semaine . Si vous êtes plus verni, vous serez sur l’un des bateaux participant à cette incroyable concentration de veille marine sur les flots. Et si vous aimez le calme, alors sur le coup de 15 heures, vous descendrez sur le port de Brest quand tout le monde est parti. Vous verrez, ça fait vraiment bizarre…

Pierre Vincent
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider