megot

Bourg-Blanc (29). La première unité de recyclage de mégots

Le centre Leclerc de Quimperlé, en pointe dans le recyclage, a décidé de recycler aussi les mégots de cigarettes. Et ils sont nombreux ! Et que fait-on avec des mégots ? Depuis quelques mois, on peut les expédier à Bourg-Blanc, commune proche de Brest et berceau des sociétés SILL et Le Saint,  devenues des grands noms de l’agroalimentaire breton.

On ne sait pas si la société MéGO aura la même trajectoire mais elle a déjà le mérite de l’originalité : elle est la première, en France, à se lancer dans le recyclage de mégots de cigarettes.

Car ces résidus de clopes, négligemment jetés sur le trottoirs, sont bien moins inoffensifs qu’on ne le croit. Pour vous en convaincre, il suffit de mettre une dizaine de mégots dans un verre d’eau. Et d’attendre un ou deux jours. La couleur de l’eau, à peu près aussi claire que le purin, vous donnera un aperçu de l’incidence que peuvent avoir des milliers de mégots sur la qualité de l’eau et la biodiversité.

Cellulose recyclée

A Bourg-Blanc, Eco-Action est déjà spécialisée dans la récupération des déchets de bureaux (papiers, gobelets…). Et certaines entreprises ont sollicité son dirigeant, Bastien Lucas, pour savoir s’il est aussi possible de recycler les mégots collectés dans les cendriers qu’ils mettent à disposition de leurs salariés. Banco, a dit Bastien Lucas, en créant la société MéGO et en se lançant dans un procédé de traitement qui commence par la séparation de la nicotine et du goudron, composants expédiés à Rennes dans une unité de traitement de produits dangereux… Cendres et tabac sont également écartés.

Reste la cellulose, autrement dit le filtre, nettoyée à grande eau pour donner une matière cellulosique compressée avec laquelle on fabrique des cendriers ou même des bancs pour les espaces fumeurs dans les entreprises… L’eau polluée est quant à elle retraitée dans la centrale d’assainissement ou elle est débarrassée de tous ses éléments polluants et prête pour un nouveau cycle de traitement.

Cette jeune société, encore en phase préliminaire, a reçu de nombreux encouragements tant elle ouvre la voie au traitement de mégots très polluants. Mais elle voit plus loin que son pré carré de Bourg-Blanc et entend se développer au plan national en accompagnant également les entreprises dans toutes leurs opérations de collecte de mégots mais aussi de prévention anti-tabac.

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider