bar

Bar. De la friture entre ligneurs et bolincheurs

Plus de bar ! Au dessus de la ligne du Raz de Sein, l’interdiction de la pêche au bar a refroidi l’ambiance dans les ports de plaisance. Mais du côté des pêcheurs professionnels, la tension est aussi de mise si l’on en croit la réaction de l’association des ligneurs de la pointe Bretagne, ces pêcheurs qui pratiquent à la canne traditionnelle. La raison de ce courroux ? Le débarquement de tonnes de bars, ces jours derniers, dans le port de Saint-Guénolé par des bolincheurs (pêche aux filets tournants) dont l’activité régulière est plutôt consacrée aux sardines, aux anchois ou aux maquereaux.

Ces débarquements en masse, en période de restrictions sévères sur cette pêche soumise à des quotas de plus en plus drastiques, ont irrité les ligneurs qui dans un communiqué de presse, dénoncent ce type de pratique qui, disent-ils, met en péril leur activité en empêchant une reconstitution de stocks en voie d’épuisement. En visant plus ou moins ouvertement l’armement de la Scapêche (celui d’Intermarché), les ligneurs demandent une répartition plus équitable des quotas de capture et des règles plus draconiennes pour éviter des prises massives, comme ce fut le cas ces derniers jours.

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider