cmb

Arkéa. Un premier semestre record

Dans le bras de fer engagé entre la Confédération nationale du Crédit mutuel et le groupe Crédit Mutuel Arkéa, la guerre des chiffres constitue l’un des théâtre d’opérations. Des opérations très complexes où l’on étale ses additions comme d’autres faisaient défiler leurs divisions.

Alors qu’une bataille juridique est engagée entre les deux parties, le groupe Arkéa (Bretagne, Sud-Ouest, Massif central) vient de dévoiler les chiffres du premier semestre qui sonnent comme un communiqué de victoire sur le front, pour convaincre en haut lieu, comme à la base, que la voie de l’indépendance n’est pas aventureuse et que les fondamentaux sont toujours aussi solides. Jean-Pierre Denis, le président du groupe, affirme même que « le ratio de solvabilité d’Arkéa (18,3 %) est le plus élevée de la place financière française ».

Niveau jamais atteint pour Arkéa

Selon les chiffres fournis mardi, le résultat net du premier semestre s’établit à 247 millions au premier semestre contre 193 à la même période 2017. « Un niveau jusqu’alors jamais atteint », indique le communiqué du groupe qui fait également état d’un chiffre d’affaires (PNBA) supérieur à un milliard, soit + 7,9 % avec 4,4 millions de clients (+3,6%) en totalisant les caisses locales, la banque en ligne, la bancassurance…

« Une belle trajectoire de croissance en toute indépendance », commente Jean-Pierre Denis en appuyant sur la pertinence du projet du groupe à quelques semaines du vote interne pour valider ou non le projet d’Arkea de quitter la Confédération nationale du Crédit mutuel.

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider