produit

Alimentaire. Le cinq majeur des innovations bretonnes

Quelles sont les meilleures innovations 2015 de l’agroalimentaire breton ? Pour répondre à la question, l’association Produit en Bretagne a fait appel à 170 foyers de consommateurs ainsi qu’à des restaurateurs et chefs de rayon bretons. Tous ont été priés de goûter des produits élaborés en Bretagne, l’an dernier. Ils avaient cinq produits à sélectionner avant la remise des prix qui aura lieu le 11 mars prochain au Quartz (Brest). Voici le cinq majeur 2015.

Y’a pas que d’la pomme !

 » Cidres et agrumes « , de Loïc Raison (Domagné, 35), c’est le goût de la tradition combinée à des saveurs plus contemporaines pour un apéritif intense et pétillant. Dedans, comme disait le Tonton, il y a de la pomme, bien sûr, mais aussi des saveurs d’agrumes acidulés. Ils donnent un goût unique à cette boisson qui envoie une vague tonique émoustiller vos papilles. Titrant 5°, ce cidre réinvente l’apéritif et en levant votre verre, vous direz vous aussi que Raison n’a pas eu tort de s’appeler Raison.

Armorican ketchup

Déclinaison locale d’un produit mondialement connu, Ty-Ketchup, mis au point par la Conserverie des Saveurs (44), est un produit armoricain qui se distingue de son cousin d’Amérique par ses ingrédients, son goût assaisonné mais aussi son emballage. Il est élaboré à partir de tomates fraîches de Bretagne, d’émincés issus d’oignons de Roscoff AOP et de sel de Guérande. Sa texture est relevée par de subtiles touches de poivre, piment ou basilic. Avec en prime, un emballage adapté : une terrine en verre dans laquelle on peut aisément tremper directement des légumes bretons ou des chips. Ou même une patate chaude, si vous préférez. Mais pas trop grosse.

La crème du gratin

Le gratin de chou-fleur, ça paraît simple comme ça. Mais il faut s’appeler Paysan breton pour faire un tel gratin pour gourmands exigeants, accompagné d’une sauce crémeuse et fromagère, le tout issu de produits du terroir breton. Avec une astuce : il peut être servi en plat familial mais ses sachets portionnables offrent tout le loisir d’un plat pour un ou pour deux. Alors Madame qui n’avez pas le temps de cuisiner, optez pour ce produit qui a la touche du fait maison et séduira l’homme de vos pensées. Grâce à Paysan breton, vous allez, sans nul doute, lui mettre le gratin dessus !

Comme là-bas, dis !

Fish and chips, ça sent les quais de Bristol ou les matchs de foot d’Arsenal. Mais ici, on serait plutôt du côté de l’arsenal de Lorient puisque ce Fish and Chips là est élaboré par Cité Marine, à Kervignac (56). Avec des filets de colin d’Alaska et une pâte à beignet croustillante, ces fishs sont accompagnées de rosted potatoes (en français patates, en italien patati et patata en espagnol). Garanti sans colorant, ni conservateur ni huile de palme, ces F and C n’ont juste besoin que d’un four pour offrir un repas complet à base de poisson. 25 minutes et hop, it is good, Robin Hood !

Tout dans la cuisson

Et en dessert, vous prendrez bien une crème caramel au beurre salé. C’est la laiterie artisanale Ker Rohan (située bien sûr à Rohan, 56) qui s’y est collée pour réussir à obtenir ce dessert fondant et crémeux à souhait, à partir d’ingrédients aussi nobles que les ancêtres des Rohan. Des produits laitiers de la ferme, de la crème et 10% de caramel au beurre salé, garanti au sel de Guérande. Et le petit secret : une cuisson lente qui donne cette texture et ce goût sucré si unique qu’à côté de ça, le kouign-aman a autant de saveur qu’un biscuit de régiment !

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider