Avion

Aéroports. Air-France se paye l’Ouest breton

Personne ou presque n’en parle pendant cette campagne des régionales. C’est pourtant une scandaleuse situation : Air-France pratique des tarifs au prix fort dans les aéroports de l’Ouest breton. Pire que l’écotaxe.

Dans cette campagne des régionales au déroulement contrarié, le TGV fait recette. C’est l’un des thèmes récurrents depuis nombre d’années en Bretagne alors que l’aérien passe généralement sous silence malgré le régime particulier qui affecte les aéroports de Brest, Quimper et Lorient où Air-France fait payer au prix fort ses services.

Ce n’est certes pas nouveau mais l’écart s’accentue avec les villes d’autres régions dans une relative apathie du monde politique. Les parlementaires y seraient probablement plus sensibles s’il leur fallait payer personnellement l’avion pour se rendre à Paris, ce qui n’est pas le cas, et Jean-Yves Le Drian devient inabordable sur ce genre de questions. Quand on lui parle de creusement du fossé entre l’est et l’ouest de la région et des handicaps qui se multiplient pour l’Ouest breton, il a maintenant pour habitude de répondre qu’il « ne faut pas monter les Bretons les uns contre les autres », comme il l’a encore fait il y a quelques jours lors d’une réunion de campagne. Nous voilà bien avancés !

Le club des 400 !

Le constat est pourtant manifeste : les aéroports de Brest, Quimper et Lorient sont les plus chers de France puisqu’ils sont tous trois dans le club des 400. Autrement dit à plus de 400 € pour un A/R adulte au tarif de base, malgré le fonds de péréquation censé lisser les tarifs au bénéfice des aéroports les plus mal lotis.
Voici, du reste, une comparaison éloquente avec quelques autres aéroports français

– Paris-Nice 934 kms-Prix Air France: 283€ soit 0,30/ km routier (1)
– Paris-Marseille 777 Kms : 321€ soit 0,41/ km
– Paris-Toulouse 679 kms : 370€ soit 0,54/ km
– Paris-Bordeaux 589 Kms : 310€ soit 0,52 / km
– Paris-Brest : 593 kms : 426€ soit 0,72/ km
– Paris-Quimper: 566 Kms : 442€ soit 0,78/ km
– Paris-Lorient 506 Kms : 401€ soit 0,79/ km

Les chiffres sont parlants quand ils sont rapportés au meilleur indicateur : le prix au kilomètre (au kilomètre un aller- retour de Paris vers Lorient est 263% plus cher qu’un Paris – Nice. Le même ratio donne 240% plus cher vers Brest et 260% vers Quimper).

Il témoigne que l’Ouest breton est pénalisé de toutes part puisque le TGV, après Rennes, n’en est plus un et que les tarifs aériens d’Air-France se doublent d’une mainmise de la compagnie sur les créneaux, empêchant l’arrivée de concurrents sur les lignes à destination de la capitale. Autant dire que sans une pression politique forte, les tarifs aériens à la pointe bretonne continueront encore longtemps à se situer à des altitudes inégalées.

(Source Mapy, prix au 29/9 pour un aller une semaine plus tard et un retour le lendemain, pour un passager de plus de 25 ans).

Bretagne Bretons
3 Commentaires
  1. madec

    dans les tarifs avion ,il y a le prix du billet pour la compagnie et les taxes aeroports pour les chambres de commerce qui gèrent les aeroports en province, les taxes aéroports en bretagne sont très chères , voir avec les chambres de commerce de la région bzh

    • Pour info , l’aéroport de Quimper est géré par Vinci et non par la CCI et cela n’empeche pas des tarifs prohibitifs .

  2. Marc

    C’est effectivement un véritable scandale qui contribue fortement au déséquilibre est ouest.
    Les choses ne se feront pas d’elles même et Air France comme dans une certaine mesure la SNCF continueront à compenser leurs pertes sur d’autres lignes tant qu’il n’y aura pas de véritable concurrence ( les passagers bas bretons sont captifs : ils ne peuvent faire autrement ).
    On pourrait imaginer une participation de la région sur le prix du billet au titre d’un rééquilibrage territorial mais il faudrait une véritable volonté pour faire faces aux nombreux obstacles que ne manqueront pas de mettre l’Europe voire l’état.
    Sinon il ne reste qu’à souhaiter qu’un finistérien créé à partir de Brest ou Quimper une compagnie à bas coûts. Après tout l’esprit d’entreprise est une composante essentielle du caractère bas breton ! Et puis la Brittany Ferries c’était aussi un peu cela !
    Si cela se faisait vous verriez que, comme par enchantement, les prix d’air france et de la SNCF se mettraient à baisser mais trop tardivement.
    Quand aux taxes consulaires souhaitons que la fusion des CCI permettra de diminuer les charges et donc les taxes… Il faudra y veiller.

Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider