Photo Marcel Mochet

Photo Marcel Mochet

La Région veut aider à l’installation de 1.000 agriculteurs par an

A l’initiative de la Région Bretagne, vont se tenir, le 18 octobre, des états généraux de l’installation et de la transmission dans l’agriculture. La situation l’impose, car chaque année la région perd des agriculteurs alors qu’elle est la première de France dans ce domaine d’activité. Certes, elle est encore celle qui installe le plus d’agriculteurs (700 environ) mais leur nombre ne suffit pas à assurer le renouvellement.

Actuellement, seul un départ sur deux est compensé alors que se profile à l’horizon une échéance abrupte : la moitié des exploitations bretonnes seront à reprendre d’ici à dix ans. Il faut accélérer et peut-être même profiter d’un effet Covid qui pousse des jeunes générations des villes vers les campagnes, mais également de l’attractivité de la Bretagne qui s’accentue d’année en année.

Il y a sans doute là matière à susciter de nouvelles vocations pour aider à atteindre l’objectif fixé par Loïc Chesnais-Girard, président de la Région : installer 1.000 agriculteurs chaque année en Bretagne, en les aidant dans leurs démarches et leur montage financier.

C’est l’objectif de ces états généraux de l’installation et de la transmission, travail collectif sur lequel sont invitées à plancher toutes les parties prenantes afin d’élaborer un plan à présenter d’ici à l’été prochain pour une entrée en application en 2023.

Première région agricole de France, la Bretagne compte actuellement 26.000 exploitations agricoles et 67.000 actifs.

Bretagne Bretons
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider