vans

A Nantes, les camping-cars naissent par milliers

Sur la route, ils ne passent pas inaperçus. Ils portent les marques Pilote, Le Voyageur, Frankia ou même Bavaria qui sent la production allemande. Eh non ! La plupart des camping-cars que vous trouvez sous ces marques sont produits à Nantes où est implantée la société Pilote, un des leaders européens du camping-car qui possède deux autres usines à Angers et en Allemagne.

Un secteur d’activité qui a connu un gros trou d’air avec la crise de 2008. Mais qui est reparti sur les chapeaux de roues avec le retournement de tendance économique, en France comme à l’étranger, et qui bénéficie surtout de l’arrivée en masse des retraités, ceux de l’ex-baby boom passés à l’ère du papy-boom en produisant la même excroissance sur les pyramides démographiques.

4.000 par an

Au sud de Nantes, la société Pilote a décidé d’investir pour agrandir son usine et étoffer son effectif passé à environ 500 salariés, parmi lesquels une centaine d’intérimaires. Avec des cadences qu’il a fallu élever pour faire face à une forte demande, ils produisent actuellement 4.000 camping cars et vans, par an, dont la moitié est vendu dans des pays étrangers. Allemagne, Angleterre, Espagne… Une production qui réclame une main d’oeuvre qualifiée dans différents métiers car la fabrication de ces véhicules est nettement moins automatisable que celle des voitures. Monter et aménager un camping-car nécessite de nombreuses interventions dans un petit espace clos, peu accessible à la robotisation.

Avec une croissance de son chiffre d’affaires à deux chiffres et des perspectives prometteuses, l’usine nantaise espère rapidement atteindre le cap des 5.000 camping-cars par an.

Pierre Vincent
Laisser un commentaire

Votre adresse email sera publiée. Les champs obligatoire sont marqués par un *

viderValider